Historiette du Japon



En quelques paragraphes que j'espère assez simples à lire, je vous propose donc un survol de 1500 ans d'histoire japonaise, afin de ne pas vous retrouver catapultés sans alliés sur les différents champs de bataille de la chronologie nippone. Mon but est de restreindre les dates et les noms, et de laisser tomber certains détails, quitte à raconter l'histoire plutôt que l'Histoire. À vous ensuite, si le virus a pris, d'approfondir telle ou telle période. Je vais également essayer de montrer, par les (r)évolutions techniques et sociales successives, comment les batailles rangées de samouraïs ont donné naissance aux arts martiaux que nous pratiquons chaque semaine.


A priori, il y aura six chapitres à notre voyage. Je les réserve dès à présent, et les écrirai au fur et à mesure, en fonction du temps disponible. N'hésitez pas à me dire si je me suis planté - vais essayer de tout faire de tête, histoire de voir ce que ça donne...

2e EDIT :
J'ai mis en forme en tex le tout. Vous pouvez trouver le fichier ici !

EDIT :
Comme je remarque que j'ai un peu dépassé la limite d'un paragraphe par chapitre que je m'étais fixée, je vous propose donc une historiettette du Japon :
500 : des clans d'origine paysanne se regroupent, et forment un pouvoir centré sur la figure de l'Empereur. Petit à petit, les gens à la cour se détachent des affaires locales, tenues par les guerriers, qui récupèrent alors le pouvoir. 1180 : un clan en particulier se révèle victorieux, et dépouille l'Empereur de toute influence, sinon symbolique. Le pouvoir est alors tenu par un "généralissime", le Shogun.

1280 : le petit-fils de Genghis Khan essaie de débarquer au Japon, mais n'y arrive pas. 1333 : l'Empereur du moment essaie de re-récupérer le pouvoir, mais n'y arrive pas. Cependant, l'influence du shogun diminue de plus en plus, et en 1450, le Japon se morcelle en une multitude de cité-états indépendantes, qui se font constamment la guerre.

Tout fout l'camp ma bonne dame. 1450 -> 1600, guerre civile au Japon. Petit à petit cependant, le pouvoir se concentre dans les mains d'unificateurs successifs, le dernier restant étant du clan Tokugawa. Aidé notamment par l'introduction révolutionnaire des arquebuses, via l'arrivée fortuite d'un navire portugais en 1550, la dynastie de Tokugawa est fondée en 1600.

Le pays se cloisonne et se ferme à toute influence extérieure. Cela ouvre la porte à 250 ans de paix, permettant aux anciennes casernes militaires de se transformer en écoles d'arts martiaux. Mais...

1860 : des navires occidentaux, notamment ceux du Commodore Perry (USA) forcent, par leur supériorité technologique, le Japon à sortir de son isolement. Le shogun accepte les traités inégaux, et le Japon s'industrialise en sortant de sa période féodale. Cela provoque du ressentiment de la part des anciens clans guerriers, qui voient là une occasion de renverser le Shogun. C'est l'Empereur qui cristallise cette rébellion, et, après une guerre civile "contrôlée", les anciens samourais meurent avec le shogun, et l'Empereur est de nouveau installé sur le Trône.

Face aux puissances occidentales, le Japon a besoin de symboles nationaux forts. Poussée de l'impérialisme, avec les guerres contre la Chine (1895) et la Russie (1905) qui sont deux victoires éclatantes pour le Japon. Parallèlement, renouveau des arts martiaux traditionnels grâce à Jigoro Kano (fondateur du judo). Quelques années plus tard, l'aikido d'O Sensei naît.


Vers le Chapitre 1

Aucun commentaire :

Publier un commentaire